- 6000m Abyssopélagial

18 février 2012

366 réels à prise rapide.

Depuis plusieurs mois je suis muette. J'ouvre la porte de mon blog, pleine de bonne volonté,j'entre en silence ,je le relooke et le redécore, redispose les éléments y fais un tour sans conviction, puis ressors discrètement sans un mot. Serait-ce que je n'ai plus rien à dire? Pourtant entre mon coeur et ma tête les phrases et les mots font des aller retour incessants , épuisants, se talonnent et se dépassent, se bousculent et se télescopent sans se préoccuper de moi qui les observe comme si ils ne m'appartenaient pas. 

Après plusieurs tentatives infructueuses parfois  sporadiques, je vais finalement tenter de suivre une consigne d'écriture conseillée par Ada :

366 réels à prise rapide. 

Exercice de style : 1. écrire sur le vif ; 2. pas plus de 100 mots ; 3. éléments réels de la journée ; 4. suivre la consigne de la date. Les consignes sont ici ! 

 

Posté par avshareli à 21:12 - Commentaires [11] - Permalien [#]


Aujourd'hui sonnerie

Quelle sonnerie? Celle du portable que je règle soigneusement chaque soir avant de m'endormir, sur 6 heures? Je ne l'entends jamais , car je ne laisse jamais la chance au réveil de faire ses vocalises , de s'exprimer. A partir de 5h du matin, je scrute ponctuellement le cadran lumineux que je dévérouille tout aussi ponctuellement. Trois , quatre , cinq fois...? Et hop il est 6h et il faut s'éjecter du lit : trop de choses à faire avant d'aller au boulot. Prendre une douche, faire mon café, voir mes mails et ma page fb tout en buvant un, deux et puis trois cafés, puis fignoler le cours du matin, m'assurer qu'il est bien copier sur ma clef USB, retirer le périphérique en "toute sécurité", puis reprendre peut-être un café... non plus le temps , faut se préparer, jamais en retard je ne pourrais pas le supporter, suis prête, coiffée, toujours parfumée c'est important, ma main gauche vérifiant à travers le cuir du sac le trousseau de clefs, plein de clefs , de la salle, de la réserve, des placards, des tiroirs, j'arrache encore une clef dans mon élan , en sortant, la clef de chez chez moi, je peux partir enfin.

Posté par avshareli à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2012

Fragment d'aujourd'hui raconté en fait divers

Un dimanche ordinaire qui a commencé à 10heures du matin. Pas de travail donc logiquement  pas de stress et pas de réveil à triturer dès l'aurore. Un samedi qui a débordé largement sur l'aube du dimanche... pas eu trop sommeil...insomnie. Un peu inquiète pour mon amie qui vient d'être opérée et qui se bat depuis trois ans contre un cancer. Toujours en réanimation depuis jeudi. A la télé il n'y en a que pour Marine le Pen. Dramatique de voir combien il est devenu banal de s'avouer  FN et revendiquer son appartenance à l'extrême droite. De loin il semble que nous voyons plus clairement combien la France a reculé et continue de reculer concernant tous ses acquis et tout ce qui faisait sa réputation. Certes la journée était ensoleillée. Mais que peut le soleil quand le ciel intérieur est si bas et si lourd?

Posté par avshareli à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2012

Aujourd'hui ce qui pourrait me faire passer pour folle...

Faire ma valise en silence et sans dire aurevoir prendre le premier avion pour n'importe où. Pour quelque part où je ne serais  obligée ni de parler , ni  d'écouter les infos, ni de faire des politesses de celles qu'on est obligé de faire pour entretenir de bonnes relations familiales, amicales, professionnelles. Partir à la rencontre du monde (dans le sens planète), des belles choses, de tout ce qui pourrait  me convaincre que la vie vaut la peine d'être vécue malgré l'incohérence et l'injustice qui sont ma foi un peu son apanage. Je n'utiliserais que "mes yeux , mon odorat, mon ouïe et mon toucher" pour comprendre. Je ne parlerais pas... à personne, aucun échange avec l'humain. Pas envie. Plus tard peut-être mais dans l'immédiat je m'abstiendrais. Je n'aurais  besoin  que de nature et envie de voir  toutes les merveilles laissées par les anciens et les plus anciens. Je pourrais savourer des créations sans avoir à parler avec les créateurs, ni les voir, ni les questionner ou les écouter me déverser des balivernes. Leurs oeuvres devront parler  pour eux. Et alors, et seulement alors, peut-être réintègrerais-je "le troupeau".

Posté par avshareli à 12:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2012

Aujourd'hui hygiène

Un contact féminin sur facebook disait hier textuellement:" Les hommes des métros du matin ont les joues roses, les mãchoires serrées et l'oeil vague. Mais, ciel, pourquoi sont-ils si parfumés?"
Bien sûr elle eut droit à un tas de commentaires, sérieux, comiques, à la limite du "salace" parfois. J'ai commenté en disant:
"  hummm ...un homme propre et parfumé "classe", j'adore ça moi , partout, même dans le métro le matin :))))

C'est vrai que la vie citadine nous oblige  à nous supporter les uns les autres et bien souvent dans une promiscuité souvent insoutenable quand l'hygiène fait défaut. Je sais de quoi je parle , étant le récepteur quotidien et assidu de ma fille, qui rentre chaque soir du boulot après 45 mn de bus et déverse son ressenti dans l'oreille maternelle, avec force détails olfactifs, d'une traite, avant de déposer son sac. Et dans sa complainte nocturne, il n'est jamais question de  Parfum, même bon marché!

Posté par avshareli à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 février 2012

Aujourd'hui musique

Le matraquage médiatique a quelques fois du bon. Il est une chanteuse que je considère comme extrêmement talentueuse depuis que je l'ai découverte il y a deux jours sur une chaine info qui diffusait en boucle un des succès de l'artiste. Adèle ( il semble d'après mes enfants que je devrais être honteuse d'avouer cette lacune dans ma culture  ) c'est son nom, jeune chanteuse anglaise de 23 ans, a été opérée des cordes vocales il y a quelques mois et peut à présent remonter sur scène  pour le plus grand bonheur de ses fans et du mien bien entendu.

Adèle possède un timbre de voix de ceux qui vous chamboulent et vous bouleversent, vous mettent les larmes aux yeux, rien qu'à les écouter , sans avoir besoin du sens des paroles pour vous mettre dans tous vos états. Je ne comprends pas l'anglais et ça m'est complètement égal lorsque j'écoute Adèle chanter.

Posté par avshareli à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2012

Aujourd'hui parce que je le vaux bien

Wouaw ! Pouvoir rejeter ma chevelure joliement teinte en un geste élégant de la tête , le visage radieux, le regard sexy et le sourirre éclatant, avec aucun soucis en tête, être un instant Andie MacDowell  et dire en vous regardanr dans les yeux " Parce que je le vaux bien" , qu'est ce que j'aimerais ça...!

Posté par avshareli à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2012

Aujourd'hui , Moi Je.

Moi je pense , Moi je suis, Moi je dis , Moi  je fais...

Que de vanité sous-entendue dans ces deux mots placés côte à côte. Se mettre en avant , pour parler de soi et appuyer son Moi par un Je.

Moi, est le son d'un geste : un index pointé sur soi pour se mettre en lumière. Lorsque  les projecteurs sont allumés et que tout le monde me regarde, j'ajoute un Je qui me conforte dans mon état de centre d'intérêt.

Ensuite c'est plus facile, je mets des verbes  conjugués à la première personne du singulier, verbes d'état et verbes d'action alternés,  pour me mettre en mouvement et prouver  que j'existe.

Mais le fait que j'existe intéresse probablement peu de monde.

S'évertuer à parler de soi en littérature c'est inconsciemment faire l'économie du prix, d'un divan de psy.

Posté par avshareli à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2012

Aujourd'hui est un slogan publicitaire

Ok alors lisez ça!

" Rejoignez-moi dans le monde de la Bioluminescence, le monde de la vraie Lumière"

Bon ça fait un peu gourou, un peu ésotérique mais les amis de mon âme comprendront. Que pouvais-je trouver d'autre avec une consigne aussi naze ???

Posté par avshareli à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2012

Aujourd'hui froid

Un vent glacial souffle ce matin sur ma boite, sur mon blog, sur mon coeur et mon âme. De ces vents qui donnent envie d'appliquer la consigne " qu'est-ce qui vous ferait passer pour folle?". Le soleil brûle au dehors, le ciel éclate de lumière avec tant de force que cette insistance en  devient pitoyable. 

Posté par avshareli à 09:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]