Suis désolée de vous avoir abandonnés sans prévenir, mais c'était pour des raisons de santé et non  par flemmardise comme pourraient le penser certains, ni par manque de sens des responsabilités comme pourraient le soutenir  les mauvaises langues.

J' ai conscience de la lourde responsabilté qui m'incombe depuis le jour où j'ai  accepté de jouer le jeu des consignes en le criant sur les toits.
Lorsque vous prenez le risque de plonger dans mes abysses c'est quand même un peu avec  l'espoir de m'y rencontrer.
Alors pour me faire pardonner d'avoir zappé quatre consignes,  je ne vais rien écrire pour me rattrapper, mais plutôt vous faire une surprise que vous trouverez j'espère assez sympa.

Dans une consigne ancienne que je ne suis pas arrivée à retrouver, je vous avais parlé de l'hôtel sis à Tanger "Villa de France" dans lequel Matisse avait séjourné et de la chambre numéro 35 qui avait été la sienne durant  son passage dans la ville du détroit.
L'hôtel en question était à l'abandon, la chambre de l'artiste dont j'avais posté une photo, complètement délabrée, mais depuis le tout fut rénové.
J 'ai enfin pu me rendre à cet hôtel et j'ai pu visiter cette chambre et en prendre des photos que je tiens à vous montrer.
J ' espère que vous  serez aussi émus en les découvrant que je le fus moi- même, surtout en tournant la clé dans la serrure ( privilège que m'a laissé le groom qui m'accompagnait) et en ouvrant la fenêtre depuis laquelle il a peint les merveilleuses toiles que vous connaissez certainement.
ps : La clé , le porte-clé, le téléphone, porte et poignée sont authentiques et n'ont pas été changés depuis le passage de l'artiste.

 

20160317_185946[1]

 

20160317_185122[1]

20160317_185136[1]

20160317_185306[1]

20160317_185325[1]

 

 

 

20160317_185544[1]